Soleils

Soleils affiche

VEGA Studio
Licence K.RAR / distribution MOSAIC

Textes, musiques, réalisation – Corine MILIAN
Enregistrement et mixage – VEGA STUDIO
Prise de son – Bruno REY et Manfred KOVACIC
Mixage : Bruno REY et Corine MILIAN
Graphisme – Max MINITTI
Photos – Nathalie DEMARETZ, Lionel BRIOT

Alain ANTONELLI – piano, mini moog, hammond, rhodes, wurlitzer
François GOMEZ – basse
Philippe JARDIN – batterie, percussions
Norbert LALEMAND – guitares
Corine MILIAN – voix, samples, traffics

Isabelle COURROY – flûtes kaval, alto, piccolo, accordéon
Patrick AYALA – trompettes, tuba, trombone Pierre DIAZ – sax ténor, baryton Georges MAS – clarinette Gérard PISINIE – bandonéon

Aide à la création discographique : Région PACA / CG 84 / SACEM / ADAMI

Si vous préférez commander par chèque et courrier postal allez à la page Contact

Extraits audio

Si vous préférez commander par chèque et courrier postal allez à la page Contact

… extraits de presse…

Il y a de la Sapho, de la Joplin, de la Ringer, de la possible diva – » ah je ris de me voir si belle en ce miroir / moi je suis la grande maquerelle de l’espoir / moi je suis la très officielle des pouvoirs / je suis illusoire » – en cette femme là, dont le 3ème opus ressemble, sans l’être nullement, à un live : la pêche autant que l’enivrante magie de Corine Milian y sont pour beaucoup.

Ca nous donne en tout cas une idée assez précise de ce que la dame peut donner sur scène, envie d’aller l’y découvrir sans attendre, de retrouver cette boule d’énergie musicale, de transposition poétique. Rares également sont ces disques qui nous informent autant de l’artiste, rien qu’à l’écoute. N’est visiblement pas qu’une chanteuse cette Milian qui a bien d’autres cordes à son arc.

15 titres y cherchent le bonheur, entre amour et soleil (même inaccessibilité, mêmes dangers, même chaleur) ou personnages de chair et mythes sublimés ( Orphée, Eurydice, Icare…) en un paysage cosmique qui se décline d’un texte à l’autre. Il serait tentant de dire que « Soleils » brille de mille feux, exact aussi. Cette oeuvre d’une écriture précise et finement troussée, qui tente d’ explorer, dans le temps et dans l’espace, le désir d’amour, la fièvre des corps, la terre promise.

De l’infiniment petit au démesurément grand, du petit atome qui sommeille en l’homme au beau mitan des astres, Corine Milian nous (re)dessine les contours de l’amour en une cartographie passionnante car passionnée, en un monde halluciné aux lancinantes questions, dont elle tente réponse. « Et nous saurons / au beau milieu de nos corps / si le monde nous porte / ou si c’est nous / qui l’emportons » . Michel Kemper / Chorus

L’ INCLASSABLE (…) passionnée, provocatrice, poétique (…) Son univers musical est inclassable, évolutif et illimité (…) elle scande et chante ses textes de sa voix “en tout genre” on pense à Ferré, PJ Harvey, Catherine Ringer. Parfois tragique, souvent poétique, elle se gausse, se moque du pouvoir, de l’image, “ ces mondes transfigurés où tu te transparais / ces mondes se déversent dans tes ondes troublées” : excessivement humaine. Stéphanie Bacquet / La Provence

(…) elle dit chéri(e) comme on souffle sur les dunes du Ténéré, elle peut devenir votre chanteuse préférée du XXIème siècle (…) Corine Milian ne peut que devenir l’une de ces chanteuses contemporaines dont nous sommes dépourvus aujourd’hui (…) Cette fille irradie l’amour, et comme c’est de l’amour vrai, il ne peut que resplendir (…) Une alliance mystèrieuse. Eric Woljung / La dêpeche du midi

Voilà! elle est revenue ! Elle reprend les vers qui ont rendu célèbre la Castafiore : « Ah! je ris de me voir si belle en ce miroir… » Un miroir qu’elle s’empresse de briser, un miroir qu’elle accuse de renvoyer des illusions, un miroir qui projette ses rayons comme un soleil au milieu des galaxies … l’escalade de Milian. Alain Stievenard (59)

Cette méditerranéenne enflammée semble en passe d’agrandir son audience. Une artiste tout en relief à découvrir. Gil Chauveau / Paris Capitale

Soleils fait partie de ces albums qui s’amusent à jouer avec vous comme avec un yoyo. Milian nous tient constamment en éveil. Là où on croit qu’elle tombe, perd de la puissance c’est là qu’elle nous reprend par surprise par un mot singulier, une rythmique décalée… Soleils est l’album d’une auteur compositeur aux arguments simples, vivants et humains qui ne se noient dans aucuns artifices et qui sait mettre le feu aux poudres en s’envolant dans un lyrisme bienvenu. Et tout ceci prend encore plus de sens quand vous découvrez le personnage sur scène… The big barbecue / fanzine audio-actif

Les commentaires sont clos.